Nous reprenons contact avev vous rapidement, laissez nous votre message

Les compléments alimentaires sont des produits disponibles en vente libre dans les pharmacies, parapharmacies, boutiques en ligne spécialisées et dans certaines grandes surfaces. Contrairement aux médicaments, leur prise n'est donc pas systématiquement liée à une prescription par un médecin, même si cela peut être le cas.

Des millions de Français ont recours aux bienfaits des compléments alimentaires pour améliorer leur santé, pour pallier une éventuelle carence, ou pour retrouver de l'énergie pour leur vie quotidienne en faisant une cure de vitamines. Mais, dans le même temps, ces mêmes utilisateurs estiment manquer d'informations, notamment sur la façon d'associer plusieurs compléments alimentaires, en se demandant si cela peut représenter un risque pour leur santé.

C'est pourquoi nous vous proposons de faire le point sur les effets pouvant être engendrés par la prise simultanée de plusieurs types de compléments alimentaires et, par la même, d'en savoir plus sur quand et comment prendre des compléments alimentaires en toute sécurité.

La composition d'un complément alimentaire

Il existe une multitude de compléments alimentaires, chacun étant destiné au traitement d'une maladie, affection ou carence. Il est donc logique et normal que chaque complément alimentaire soit composé d'une ou plusieurs substances différentes, choisies pour leurs effets sur la pathologie à traiter.

De ce fait, les compléments alimentaires sont des produits qui peuvent contenir des vitamines, des minéraux, des nutriments, des extraits de plantes, des anti-inflammatoires, des omega-3 ou des antioxydants d'origine naturelle. Le plus souvent, un complément alimentaire propose également d'associer plusieurs de ces substances dans sa composition, de façon à former une formule, ou un complexe afin d'optimiser son efficacité.

Dès lors, un certain nombre de questions se posent. A quoi faut-il faire attention si l'on souhaite consommer plusieurs compléments alimentaires sans demander les conseils de son médecin ? Est-il vrai que des compléments alimentaires sont plus efficaces lorsqu'ils sont associés entre eux ? Inversement, existe-t-il un risque de consommer trop de ces substances ou de créer des effets indésirables en cas d'interactions ? Comment être sûr de pouvoir combiner plusieurs compléments alimentaires sans limiter leur action ou altérer la santé de son organisme ?

Avant d'entrer dans les détails et de répondre à ces interrogations légitimes, il convient de rappeler que tout complément alimentaire, comme tout médicament, est vendu et délivré avec des indications très claires au sujet de sa posologie (dose à prendre quotidiennement), des substances entrant dans sa composition, du dosage de ces produits et des avertissements d'usage pour vous guider dans votre consommation.

Le premier réflexe santé à adopter est donc de lire soigneusement toutes les informations à votre disposition et de respecter scrupuleusement la posologie indiquée sur l'emballage, sans chercher à augmenter les doses pour renforcer les bienfaits sur votre organisme. En matière de santé, le plus est souvent l'ennemi du bien et doit donc mener à la prudence et au respect des consignes données par les fabricants.

Ceci fait, il est alors possible de chercher les bonnes solutions pour prendre plusieurs compléments alimentaires en même temps, sans prise de risque et sans effets négatifs pour leur efficacité respective.

Les compléments alimentaires en synergie

Notre organisme présente la particularité de mieux assimiler certains nutriments lorsqu'ils sont combinés, dans l'alimentation consommée pendant les repas comme lors de la prise de compléments alimentaires.

Voici un récapitulatif des vitamines, minéraux et nutriments pouvant être associés, sachant que la première substance citée dans chaque association permet de renforcer l'assimilation de la seconde :

  • vitamine D et calcium;
  • vitamine D et magnésium;
  • vitamine C et fer;
  • acides gras et vitamines A, D, E, K;
  • omega-3 et vitamine D.

Dans tous les cas et pour tous les compléments alimentaires, il est préférable de limiter fortement sa consommation de café, car une étude récente souligne l'effet de la caféine, venant freiner l'assimilation de plusieurs vitamines et minéraux par l'organisme.

L'effet positif des associations que nous venons de citer est valable également pour les aliments que nous consommons, ce qui doit servir de rappel quant à l'utilité d'une alimentation saine, variée et multipliant les sources de vitamines et de protéines. Faire attention à fournir à notre corps tous les apports indispensables en variant sa nutrition ne peut que renforcer les bienfaits des compléments alimentaires.

Les associations à éviter et le risque de surdosage

Comme nous l'avons déjà vu, les compositions des compléments alimentaires peuvent être très différentes d'un complément à l'autre, en toute logique puisqu'il existe autant de produits que de maladies à traiter, exactement comme pour les médicaments.

Or, la prise simultanée de plusieurs médicaments se fait toujours en prenant soin de surveiller et d'éviter certaines associations, qui peuvent inhiber l'action d'un médicament ou créer des effets indésirables. Cette logique doit être appliquée aux substances contenues dans les compléments alimentaires.

En effet, si certains compléments alimentaires sont composés d'une seule substance, d'autres sont conçus par addition de plusieurs vitamines et minéraux, si bien que des substances peuvent entrer en concurrence en cas de prise simultanée de plusieurs produits. Ce constat est particulièrement valable pour les minéraux, dont l'absorption est souvent limitée par l'ingestion d'un autre minéral.

Il est donc conseillé d'éviter de mélanger les compléments alimentaires composés avec les substances suivantes, ou du moins d'espacer leur consommation de plusieurs heures :

  • calcium et magnésium;
  • calcium et potassium;
  • thé vert et fer;
  • vitamine K et vitamine A, vitamine D, vitamine E.

Pour ce qui est du risque de surdosage, il concerne la possibilité de trouver des substances en commun dans la composition de plusieurs compléments alimentaires, alors qu'ils sont pourtant destinés à traiter deux maladies ou affections différentes. Ceci nous ramène donc à la responsabilité individuelle, qui doit se traduire par la prise d'informations sur ce que l'on consomme et sur le respect des conseils sur la façon de bien consommer des compléments alimentaires.

Il est donc possible, même en respectant la posologie propre à chaque complément alimentaire, de cumuler les substances et de risquer un dosage excessif de l'une d'entre elles. Ce risque se retrouve chez plusieurs nutriments et minéraux (fer, chrome, cuivre, fluor, zinc) ou vitamines (vitamine A, vitamine C, vitamine E, vitamine K).

Pour donner quelques exemples, il est reconnu qu'une surconsommation de bêta-carotène produit une augmentation du risque de cancer chez les fumeurs, ou encore qu'un excès de vitamine C peut endommager les reins sur le long terme.

Pour conclure, soulignons qu'en matière d'alimentation et de nutrition, le corps n'assimile pas et ne synthétise pas ce dont il n'a pas besoin ou ce qui lui est apporté en excès. Préférez donc bien cibler vos besoins en fonction de votre ressenti ou des saisons, ou demander des conseils à votre médecin.

Pour compléter le sujet :

Félicitation, un bon de réduction d'une valeur de 1€ vient de vous être accordé.
Code :